Loading. Please wait...

Navigation à vue sur la Transat Jacques Vabre

Dans des conditions musclées, Christopher PRATT et Eric DEFERT naviguent à vue depuis le départ du Havre.

Premières nouvelles du bord depuis le départ du Havre

Enfin des nouvelles de Christopher PRATT et Éric DEFERT, skippers du Multi50 DREKAN.

C’est le figariste Pierre QUIROGA -qui s’occupe des routages et de la météo depuis la terre- qui a eu Christopher PRATT au téléphone ce matin. De ses dires, la voix était bonne, tout comme l’ambiance à bord du trimaran.

« Nous avons navigué safe jusqu’à présent, que ce soit avant ou pendant le front qui nous a touché dans la nuit de lundi. L’objectif reste d’arriver à Salvador et on ne pouvait pas se permettre de prendre le risque de casser quelque chose. Depuis le départ, on a de gros problèmes de connexion. On travaille pour les résoudre mais ce n’était pas facile vu les conditions de mer depuis dimanche… On navigue à « l’aveugle » depuis Le Havre, et surtout depuis qu’on a perdu de vue les autres bateaux… On ne sait même pas où se trouve nos concurrents ! » lui a confié Christopher ce matin.

Après quelques manœuvres cette nuit, alors qu’ils évoluaient dans un vent de 10 nœuds mollissant, ils ont décidé d’empanner les premiers pour récupérer de la pression, chose faite ! A 09:30 HFR ce matin, ils naviguaient avec plus de 20 nœuds de Nord-Est !

 

Et maintenant ?

Les prévisions annoncées au départ de conditions très musclées n’ont pas été démenties et les navigateurs ont déjà accumulé beaucoup de fatigue alors qu’ils n’ont même pas réalisé 20% du parcours.

La suite : une manœuvre à venir, un empannage pour repartir dans l’Ouest afin de préparer l’approche de la basse pression se situant sur les Canaries. Ils ne sont pas loin de la flotte, rien n’est joué !

Toutes les informations sont disponibles sur le site officiel de la transat Jacques Vabre qui indiquait ce matin : « A noter l’empannage beaucoup plus tôt cette nuit de Drekan Groupe. Eric Defert et Christopher Pratt tentent visiblement de lâcher le groupe, sans doute pour aller provoquer leur chance plus proche des Canaries où un renforcement notable de l’alizé est annoncé. Mais il faudra ensuite en revenir pour se positionner à l’Ouest vers le Pot au noir… »

Affaire à suivre.

Categories

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts