Loading. Please wait...

Jamais 2 sans 3 ! 

Guyot Environnement et Pierre LEBOUCHER font confiance au talentueux Christopher PRATT pour la prochaine Transat AG2R La Mondiale.

 

Dans 40 jours, Christopher PRATT s’élancera au départ de sa 12ème transatlantique à bord du Figaro Guyot environnement aux côtés de Pierre LEBOUCHER.

J-40. C’est le 22 avril prochain que près de 25 équipages prendront le départ de la 14ème édition de la Transat AG2R-La Mondiale. Épreuve reine des transatlantiques, car jouée à armes égales, elle proposera cette année l’un des plus beaux plateaux jamais vu. Dans ce contexte, la bagarre promet d’être intense.

Ce n’est pas pour effrayer le navigateur marseillais Christopher PRATT, dont ce sera la 12ème transatlantique et la 3ème AG2R. Leader de la flotte pendant les trois-quarts de l’édition 2008 auprès de Nicolas TROUSSEL, et arrivé 6ème en 2012 avec Thierry CHABAGNY, il en garde de très bons souvenirs. « Mes deux AG2R restent gravées car les choses ont été faites avec la manière. La manière m’importe énormément, presque plus que le résultat en lui-même. »

Il convient également de préciser que cette épreuve monotype est parmi les plus ardues. A titre d’exemple, lors de l’édition 2016, après une traversée de l’Atlantique bataillée, les trois premiers ont franchi la ligne d’arrivée en moins de 10 minutes ! De quoi tenir en haleine les passionnés de voile et autres supporters.

Retour aux sources pour PRATT, découverte pour LEBOUCHER. Ambition commune.  

Pour le perfectionniste qu’est Christopher, c’est aussi une joie de naviguer de nouveau contre les meilleurs. Un retour aux sources en quelques sortes. Depuis le début de l’année, il enchaîne les sessions d’entraînement en Bretagne. Au sein du pôle Finistère Course au Large situé à Port-la-Forêt, le provençal retrouve ses marques et travaille dur pour être au rendez-vous dans un mois et demi.

Naviguer à fond pendant 20 jours. Ne rien lâcher pour gagner le moindre mille qui peut être déterminant à l’arrivée : Tels sont les objectifs affichés par le duo PRATT/LEBOUCHER. « Être sur le podium fait clairement partie de mes objectifs mais encore une fois, c’est une transat difficile où le niveau est très ramassé, et le sentiment du travail bien fait est aussi un moteur puissant », concède Christopher. « Comme ça va être un peu la découverte pour moi, c’est un peu difficile d’annoncer un résultat chiffré, surtout sur une transat qu’il faut avant tout terminer. Reste que, clairement, nous savons que nous avons les moyens de faire quelque chose de bien », précise Pierre.

Outre les entraînements sur l’eau, s’enchaînent les cours météo à terre, les séances de bricolage sur le bateau et de préparation physique pour ne rien laisser au hasard et être dans des conditions optimales au départ de Concarneau.

Pierre et Christopher, un duo complémentaire et uni.

Double champion du Monde de 470 et représentant de la France aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, le nantais Pierre LEBOUCHER ne cache pas son émotion à l’approche de sa première transatlantique. « Ce sera ma première transat, alors forcément, pour moi, elle aura une saveur particulière. Étrangement, bien qu’il y ait un grand nombre d’inconnues, je n’ai pas plus d’appréhensions que ça. C’est généralement comme ça lorsque l’on ne sait pas trop à quoi s’attendre, non ? Si j’ai choisi Christopher, c’est aussi parce que, lui, a de l’expérience en la matière. Nous sommes complémentaires. De mon côté, je suis à l’aise dans les phases de contact et dans la conduite du bateau et lui est très bon pour gérer la navigation au large et les manœuvres.

Cela promet d’être intéressant d’autant qu’au-delà de ses compétences sportives, Christopher est vraiment quelqu’un que j’apprécie beaucoup. Nous avons pas mal régaté l’un contre l’autre en 420 et 470 il y a quelques années puis rapidement, il a pris le virage de la course au large ce qui lui a permis d’acquérir énormément d’expérience, à la fois en Figaro et en 60 pieds IMOCA. Nous nous entendons vraiment bien et avons pu voir dès les premiers jours d’entraînement que tout tournait bien rond entre nous à bord ».

Christopher est heureux d’accompagner Pierre pour cette expérience, qu’il qualifie encore aujourd’hui, 10 ans plus tard de mythique et émouvante. « Il y a effectivement un très bon feeling entre nous. Nous avons, l’un comme l’autre, cette même culture du dériveur. En clair, nous avons été élevés au même biberon donc ça file bien et la communication est facile entre nous. De plus, nous avons un peu les mêmes centres d’intérêts en dehors de la voile, comme la montagne ou le trail, par exemple. Nous avons beaucoup de choses à nous apporter mutuellement et avons les capacités de bien faire les choses. »

La transat AG2R La Mondiale, l’unique transat en double à armes égales.

http://transat.ag2rlamondiale.fr

Le 22 avril prochain, la Transat AG2R-La Mondiale, unique transatlantique en double à armes égales et troisième des cinq épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large, s’élancera de Concarneau pour 3 800 milles en direction de Saint-Barthélemy. Depuis 1992, elle est un événement incontournable où l’égalité des chances est respectée et où de jeunes skippers côtoient des skippers plus chevronnés. Tous les concurrents disposant du même bateau, les différences se font par les équipages, à travers leurs choix tactiques, leur esprit d’équipe et leur résistance. Après 13 éditions, la transat fait désormais référence en matière de course au large.

 

Categories

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts